En mille morceaux

« J’ai presque envie de remercier cette épreuve que j’ai affrontée dès mon enfance, pour m’avoir ouvert les yeux sur la valeur de la vie et appris l’humilité. »

C’est la première phrase qu’on peut lire au dos du livre En mille morceaux

 

1382221587

 

4ème de couverture :

 

Dès sa naissance, on découvre que Stéphane est atteint de la « maladie des os de verre ». Concrètement, ses os sont d’une extrême fragilité et peuvent se briser au moindre choc.

 

Aujourd’hui, à 36 ans, il ne mesure que 95 centimètres et se déplace en fauteuil roulant.

 

 Son récit, émouvant et sincère, retrace son enfance marquée par des accidents à répétition, qui ont failli lui coûter la vie. Mais surtout, Stéphane raconte sa quête d’indépendance pour apprendre à se déplacer seul, trouver un travail ou vivre dans son propre appartement.

 

 Il sait qu’il n’aura jamais une existence normale et que tout peut s’arrêter brutalement. Mais malgré tout, il trouve que la vie est belle. Son combat contre le handicap et la résignation est une formidable leçon sur les forces insoupçonnées de chaque être humain.

 

Le témoignage unique d’un malade qui a choisi la vie.

 

 

 

Mon avis :

 

Stéphane, je l’ai connu dans une autre vie, quand j’étais Parisienne et abonnée au Parc des Princes. Sans être très liés, on avait des connaissances communes, et on se croisait régulièrement lors des matches de notre équipe préférée.

Alors non, je ne vous raconte pas ma vie, mais ce bouquin a une connotation particulière pour moi.

Stéphane m’ayant donné la date de sortie de son livre, je l’ai commandé le jour même sur le web. Sitôt reçu, sitôt lu.

J’ai découvert des aspects de sa vie que j’étais à mille lieues d’imaginer, mais j’ai bien retrouvé sa gentillesse et sa bonne humeur qui le caractérisent tant.

Dans ce témoignage, il nous livre tout. Sans masque, sans fausse pudeur. Il explique par quelles étapes ses parents et lui sont passés, il n’omet rien des frayeurs et fractures qu’il a subies.

Il parle aussi des médecins, des traitements lourds et parfois inutiles qui ont entaché son enfance.

Mais n’y voyez pas là quelqu’un de morose qui subit sa maladie en se plaignant tout le temps.

Bien au contraire ! Il se dégage de ce petit bonhomme une joie de vivre incroyable, qu’il doit certainement (au moins en partie) à un entourage proche et indéfectible.

Par ces lignes, on comprend ce qu’est de vivre avec la maladie « des os de verre » et ses contraintes.

Stéphane nous montre qu’être handicapé n’est pas une fatalité, et il s’est toujours battu pour faire ce qu’il voulait.

Soutenu par de nombreuses personnes, il a fait des pas de géants dans sa vie et sa quête d’autonomie. Malgré les difficultés et les refus qu’il a pu essuyer, l’échec ou l’abandon n’ont jamais été une option.

Certains devraient d’ailleurs en prendre de la graine…

J’ai lu ce livre avec beaucoup d’intérêt. L’auteur nous raconte simplement sa vie et ses diverses facettes. Il a su retranscrire ses émotions et nous les faire partager, quelles qu’elles soient.

Toujours avec sourire, combativité, et une foi inébranlable en l’humanité.

Le témoignage de Stéphane Froger est une leçon de vie. A nous de la partager et la transmettre à ceux qui nous entourent.

7 réflexions sur “En mille morceaux

  1. Pingback: Thématik’ Challenge de mai 2019 – Sur ma table de nuit

  2. Pingback: Thématik’ Challenge de juin 2019 – Sur ma table de nuit

  3. Pingback: Thématik’ Challenge de juillet 2019 – Sur ma table de nuit

  4. Pingback: Thématik’ Challenge d’août 2019 – Sur ma table de nuit

  5. Pingback: Thématik’ Challenge de septembre 2019 – Sur ma table de nuit

  6. Pingback: Thématik’ Challenge de novembre 2019 – Sur ma table de nuit

  7. Pingback: Thématik’ Challenge de décembre 2019 – Sur ma table de nuit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s