Battue !

Un témoignage de plus ? Non ! Ce roman auto-biographique réserve bien des surprises, et je remercie l’auteure, Virginie Vanos de me l’avoir proposé et envoyé en service presse.

229 pages – Édilivre – Broché – E-book (03/2013)

Mon avis :
Tout est dans le titre ou presque. Pendant près de deux ans Virginie a été battue, oui, mais aussi humiliée et torturée psychologiquement par Reza, son prince tout sauf charmant. Avant même d’ouvrir ce livre, on sait ce qu’on va trouver dans les faits – en tout cas on s’en doute – mais ce qui est intéressant, au-delà du témoignage, c’est la façon dont l’auteure a choisi de se raconter.

En préambule, elle pose une question plutôt insolite : « Peut-on rire de tout ? »
Cela peut surprendre, mais Virginie explique pourquoi cette question, et comment elle y répond. C’est ce qui l’a poussée à témoigner sur ce qu’elle a subi avec son compagnon. La rencontre, les premières semaines, la vie à deux… puis la descente aux enfers avec les réflexions, les critiques, les humiliations. Sa transformation mentale mais aussi physique, le silence et l’isolement qui la rendaient à la merci de son bourreau.
Mais c’était sans compter sur son instinct de survie, le soutien inespéré de ses proches, et une force de caractère trouvée au plus profond d’elle-même.

Elle avait presque tout perdu : ses études, son boulot, le contact avec sa famille, et surtout sa santé. Malgré tout ça, une part de son esprit lui a fait remonter la pente et l’a aidée à exorciser cette page de sa vie en la couchant noir sur blanc avec une bonne dose d’ironie, d’humour noir et d’auto-dérision. Et c’est là que ce récit se distingue particulièrement d’autres témoignages du même genre. Elle frôle parfois l’autoflagellation, mais Virginie a pris beaucoup de recul nous livrer son témoignage et en est sûrement sortie grandie et fière d’avoir su reprendre la main sur sa vie et avancer comme elle l’entendait.

Au fil des pages on découvre les horreurs qu’elle a subies, mais la lecture n’en est pas moins fluide. Et même si on ne manque pas d’empathie avec la jeune femme, certaines réactions peuvent sembler incompréhensibles, et l’envie de lui botter l’arrière-train se fait sentir. Loin d’un jugement, c’est simplement mon ressenti, et chacun réagit différemment face à une situation donnée. Quoi qu’il en soit, BRAVO madame Vanos pour vous être livrée sans filtre, avec autant de sincérité et d’objectivité.

3 réflexions sur “Battue !

  1. « Peut-on rire de tout » Oui, si c’est imaginaire, Non, sur des faits avérés qui vous remuent le cœur et les tripes. « BATTUE » le titre convient parfaitement. Cependant, avec les indications que nous donne la chronique, puisque Virginie s’en est « sûrement sortie grandie et fière d’avoir su reprendre la main sur sa vie ». Lorsque l’on quitte le Pire pour le Meilleur avec entrain le titre aurait pu être « RÉSILIENCE ».

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Indésirable | Claire Stories 1, 2, 3 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s