Lyrics #1

Cela fait plusieurs semaines que je pense à cette nouvelle rubrique, et je profite de ce début d’année pour la mettre en place.
Parce que j’ai toujours prêté plus d’attention au texte d’une chanson qu’à sa musique, parce que la langue française peut être tellement bien mise au service de nos émotions et nos sentiments, j’ai envie de partager avec vous des textes d’artistes divers, qui m’ont touchée de près ou de loin, d’une manière ou d’une autre, ou qui m’ont juste fait sourire.
Ceux qui me connaissent bien ont déjà une petite idée des auteurs qu’ils vont retrouver ici, et certains seront cités plus souvent que d’autres.

J’ouvre donc le bal avec une chanson de Jean-Jacques Goldman, dont les chansons m’ont bercée depuis ma plus tendre enfance. Aujourd’hui encore, j’aime l’écouter et… Veiller tard (1982):

Les lueurs immobiles d’un jour qui s’achève
La plainte douloureuse d’un chien qui aboie
Le silence inquiétant qui précède les rêves
Quand le monde disparu l’on est face à soi
Les frissons où l’amour et l’automne s’emmêlent
Le noir où s’engloutissent notre foi, nos lois
Cette inquiétude sourde qui coule en nos veines
Qui nous saisit même après les plus grandes joies
Ces visages oubliés qui reviennent à la charge
Ces étreintes qu’en rêve on peut vivre cent fois
Ces raisons-là qui font que nos raisons sont vaines
Ces choses au fond de nous qui nous font veiller tard


Ces raisons-là qui font que nos raisons sont vaines
Ces choses au fond de nous qui nous font veiller tard


Ces paroles enfermées que l’on n’a pas pu dire
Ces regards insistants que l’on n’a pas compris
Ces appels évidents, ces lueurs tardives
Ces morsures aux regrets qui se livrent à la nuit
Ces solitudes dignes au milieu des silences
Ces larmes si paisibles qui coulent inexpliquées
Ces ambitions passées mais auxquelles on repense
Comme un vieux coffre plein de vieux jouets cassés
Ces liens que l’on sécrète et qui joignent les êtres
Ces désirs évadés qui nous feront aimer
Ces raisons-là qui font que nos raisons sont vaines
Ces choses au fond de nous qui nous font veiller tard


Ces raisons-là qui font que nos raisons sont vaines
Ces choses au fond de nous qui nous font veiller tard

2 réflexions sur “Lyrics #1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s